NOS MIELS RARES DU VERCORS : LE GUIDE !

De la lavande à l’édelweiss !

L
e Vercors c'est 6 à 8 miels différents issus de 3 flores différentes. Tous ces miels sont exceptionnels.
Pourtant les apiculteurs ne s’intéressent pas vraiment à ce massif sauvage car ces miels difficile à produire, les récoltes sont très incertaines et les quantités toujours très limitées.

De ce caractère rude et sauvage nous avons fait notre marque de fabrique. Nous savons que faire un produit d'exception demande beaucoup de temps et de connaissances. Nos familles sont depuis des générations sur ce territoire que nous connaissons comme notre poche, pourtant nous ne cessons de découvrir sa richesse à chaque saison.

Avec nos miels vous découvrirez que manger du miel c'est avant tout goûter le paysage! 

le VERCORS, un seul massiF, trois flores sauvages

Carte du guide des miels du Vercors

Parmi les 40 massifs montagneux des Alpes françaises, le Vercors doit son caractère unique à sa localisation. Niché entre les Alpes du Nord et les Alpes du Sud, il est exposé à la fois au climat montagnard, mais aussi au climat océanique et au climat méditerranéen.

Cette confluence climatique, mêlée à celle du relief (de 180m à 2340m) a donné naissance à trois flores bien distinctes :

Le Vercors Sud a un pied dans la Haute-Provence. C’est le territoire de la lavande fine qui pousse naturellement, des chênes verts, du thym et de la badasse. Le col du Rousset marque cette frontière.

Le Vercors Central avec ses plateaux de 800 à 1300 héberge la flore des alpes, les prairies alternent avec les hêtraies sapinières. L’agriculture de montagne façonne ces paysages et entretient une très grande diversité florale.

Le Vercors Ouest (Royans), avec ses multiples gorges et rivières qui s’étendent jusqu’à la plaine, héberge les boisements continentaux avec ses couverts d’acacia et de tilleul. Le Vercors Est (Trièves), au pied des falaises abruptes avec des boisements mixtes entre alpage et couvert de plaine (tilleul, acacia) selon l’altitude.

Ce massif est réputé pour ces routes vertigineuses. Que vous soyez à moto, à pied, à cheval ou en âne, je vous recommande notre itinéraire des miels : partez de Pont-en-Royans (pays des tilleuls et de l’acacia), montez les gorges de la Bourne jusqu’à Saint-Martin puis la Chapelle en Vercors (pays des prairies et forêts de montagne). Filez ensuite sur le col du Rousset puis redescendez sur Die (pays de la lavande), porte de la Haute-Provence. Après une pause à Die, rejoignez le col de Menée et vous tomberez dans le magnifique Trièves avec son fameux mont aiguille.

AU SUD : LA garrigue de Haute Provence

Miel BIO et sauvage de la Garrigue de Haute provence
Miel de chêne de Garrigue

Mélange de thym, miellat de chêne aux notes aromatiques et de caramel, typique des miels de Garrigue. Cristallisation fine et peu dure, idéal pour les desserts et déjeuners gourmands.

Butiné à 400m. d’altitude sur les contreforts sud du Vercors. La récolte est bonne les années à printemps chaud.

Miel BIO et sauvage de lavande fine de haute provence
Miel de lavande fine

Miel de lavande coloré jaune car essentiellement issus de lavande fine . Goût subtil avec une dominante de lavande, notes de fruits frais. La cristallisation est fine à très fine. Sur une tartine ou en cuisine, des madeleines au filet mignon, les recettes au miel de lavande sont innombrables

Butiné à 600m. d’altitude, sur les contreforts sud du Vercors.

Au col du Rousset la frontière avec le territoire de la Haute-Provence est nette. En passant le tunnel, vous passez des prairies de montagne au chênes et pin noirs.Les pentes raides et sèches hébergent de nombreuses plantes aromatiques dont le fameux thym et la lavande fine (ou lavande vraie). Ces plantes aromatiques y sont si réputées que ce territoire a été intégré à l’AOP huile essentielle de lavande fine de haute Provence.
Dans cet environnement les abeilles récoltent deux miels aux contrastes saisissants typiques des saveurs du sud :
– Les années chaudes c’est le miellat de chêne qui va dominer avec un accompagnement des fleurs de thym.
– Les années froides et pluvieuses, le printemps s’effacera au profit de la lavande fine que l’on trouve naturellement sur le territoire.

Au centre : Les Prairies et forêts du plateau

Miel Bio de montagne - fleurs de prairie du vercors
Miel de prairie fleurie du Vercors

Mélange de nectar de prairie fleurie du Vercors, d’une grande diversité florale : pissenlit, renoué bistorte, trèfle blanc, vipérine, reine des prés … Cristallisation fine et moyennement dure.

Butiné à 800m. d’altitude, sur les prairies du Vercors entre mai et juin. La récolte est bonne les années avec un temps équilibré au printemps.

Miel BIO et sauvage de sapin du vercors
Miel de sapin du Vercors

MIEL TRÈS RARE !

Miel de sapin du Vercors. Butiné sur les sapins et épicéas des grandes forêts d’altitude du Vercors. Miel très rare car difficile à extraire, à cause de la présence du melezitose.

Butiné au dessus de 1200m. d’altitude dans les forêts du Vercors entre mai et juin. La récolte est bonne les années avec une météo équilibrée.

Vue du grand veymont depuis le plateau de Vassieu

De grands plateaux sans eau ou le sapin et l’épicéa sont rois. Des bosquets entrecoupés de prairies remplis de multitudes de fleurs sauvages. Pas de doute, vous êtes sur le plateau du Vercors de 800m à 1400m d’altitude.

La floraison du printemps :  du pissenlit au trèfle !

Du Nord au Sud du plateau, les prairies déploient une symphonie florale de début mai jusqu’au début du mois de Juillet. D’abord couvert de jaune du pissenlit, elles laissent rapidement place à de nombreuses espèces comme les renouées bistortes, les trèfles blancs, reines des prés mais aussi la vipérine et encore bien d’autres.

Le nectar de toutes ces plantes entre dans la composition d’une miellée qui a lieu entre mai et juin selon les années. Les années très chaudes au printemps, le nectar sera dominé par le goût fort de pissenlit. Les années pluvieuses nous aurons au contraire un doux nectar de trèfle sauvage. Une année “normale” nous fournit un miel au goût de fleurs extrêmement subtil et équilibré, le plus souvent à cristallisation fine.

Le miel du sapin blanc du vercors : le plus rare, le plus difficile à produire mais le meilleur de tous les miels !

Si les boisements hébergent une grande variété de fleurs de sous-bois qui apportent un très bon pollen, c’est dans les branches des résineux qu’il faut chercher l’origine du miel de sapin. Fin juin, début juillet, on peut observer sur certains arbres quantité de pucerons qui, en consommant la sève des arbres, libèrent un liquide sucré nommé miellat. Ce miellat fait le régal des abeilles qui s’empressent de le ramener à la ruche : C’est le fameux miel de sapin !
Ce nectar produit dans le Vercors est unique par la présence notable d’un sucre appelé melezitose. Reconnaissable entre tous, ce sucre particulier donne un goût de bonbon incroyable qui transforme le miel de sapin du Vercors en un nectar d’une finesse inimitable.
Ce miel est aussi exceptionnel que rare car il est difficile à récolter. Non seulement ce melezitose durcit extrêmement vite et est donc très rapidement impossible à sortir des cadres mais en plus il peut conduire la ruche à la mort durant l’hiver si l’apiculteur en laisse trop dans le corps de ruche. Le plus souvent ce miel est considéré comme impossible à produire par les apiculteurs. Pour nous c’est une spécialité que nous aimons et avons apprivoisé au fil des années. Nous avons développé des pratiques adaptées avec des équipements de miellerie spécifique.

A l'est: Les cascades et rivières du royans

Miel de tilleul des rivières

Issu du nectar de forêt de faible altitude plantée par nos ancêtres : châtaignier, tilleul et acacia.
La dominante est du tilleul (mentholé), cristallisation à gros grain. Selon la météo, présence plus ou moins importante de nectar de châtaignier ou d’acacia.

Ce miel est assez commun et vous le trouverez facilement chez plusieurs apiculteurs de la région le plus souvent sous l’appelation “miel de tilleul”.

Sur sa partie Ouest le Vercors descend vers la plaine par des gorges profondes et des rivières spectaculaires. Les gorges de la Bourne, Choranche et ses grottes, Combe Laval, la cascade blanche, dans toutes ces gorges les rivières ont creusé patiemment un passage pendant des millions années. Ce paysage aux allures spectaculaires est colonisé par la flore continentale de la plaine toute proche. Ces boisements utilisés de tous temps par l’homme nous donnent un miel à dominante de tilleul avec les années chaudes un pointe d’acacia.

Panier